Chômeur proche de la retraite : une aide de 300 euros par mois pour les plus de 60 ans

chomeurs proche de la retraite

Mise à jour : Cette aide n’est plus attribuée depuis le 31 décembre 2017. Ceux qui en bénéficient continueront de la percevoir jusqu’à liquidation de leurs droits à la retraite. 

Au mois de mai 2015, le gouvernement a annoncé la mise en place d’une prime mensuelle pour les demandeurs de plus de 60 ans proche de la retraite bénéficiaires de minima sociaux.

L’aide mensuelle est de 300 euros par mois. Elle doit être mise en place dans les semaines à venir et concerne plus de 38 000 chômeurs.

 

Les conditions pour bénéficier de la prime chômeur de + de 60 ans

Cette nouvelle aide est réservée aux chômeurs de plus de 60 ans ne bénéficiant plus de droit à l’allocation chômage (voir le calcul des allocations chômage ici) qui ont cotisé suffisamment pour prétendre à une retraite à taux plein mais n’ont pas atteint l’âge légal de départ à la retraite (62 ans).

Seuls certains demandeurs d’emploi sont concernés par cette mesure :

  • Les bénéficiaires du RSA socle (aide d’environ 500 euros par mois)
  • Les bénéficiaires de l’ASS (aide versée au chômeurs en fin de droit)

Les demandeurs d’emploi de plus de 60 ans rencontrant des difficultés financières et à se réinsérer sur le marché du travail en attendant le départ en retraite sont concernés. Le demandeur d’emploi doit être inscrit aupès de Pôle Emploi (voir la procédure d’inscription).

 

Le montant de la nouvelle aide mensuelle pour certains chômeurs

En attendant de pouvoir faire valoir sa retraite à taux plein, les demandeurs d’emploi de plus de 60 ans bénéficiant de minima sociaux recevront une aide de 300 euros par mois. Au total, l’aide concerne plus de 38 000 chômeurs nés en 1954 ou 1955.

Le cumul des 2 (minima sociaux + prime mensuelle) permet d’atteindre environ 800 euros par mois en attendant de pouvoir liquider les droits à la retraite.

Le coût de cette mesure est estimée à 185 millions d’euros pour les années 2015 à 2017. Suite à la suppression de l’allocation équivalent retraite en 2011 (voir ici) puis de l’allocation transitoire de solidarité jugée restrictive, le gouvernement a souhaité rétablir la « justice sociale ».

François Rebsamen, le ministre du Travail doit annoncer dans les semaines à venir la date effective de mise en place de cette prime mensuelle en faveur des chômeurs proche de la retraite.



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*