L’aide pour les créateurs d’entreprise : L’ACCRE et l’ARCE

Nombreuses sont les personnes qui chaque année franchissent le pas et décident de créer leur propre emploi.
Créer une entreprise ou en reprendre un est bien souvent un parcours semé d’embûches et toute aide est fortement appréciée des créateurs.

L’ACCRE

En temps que demandeurs d’emploi l ‘ACCRE Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise est un dispositif particulièrement intéressant.

Bénéficier de l’accre c’est la possibilité d’obtenir une aide financière de l’état (remboursable), une exonération de charges la première année, et un certains nombre d’aides formation, conseils etc..

Pour pouvoir bénéficier de l’ACCRE :

Il faut donc reprendre une entreprise ou en créer une, en entreprise individuelle ou alors en société.
Si c’est en société le bénéficiaire de l’ACCRE devra soit détenir plus de 50 % du capital (minimum 35% à titre personnel), ou alors deuxième solution le bénéficiaire de l’aide devra être le dirigeant possédant au moins un tiers du capital (minimum 25% à titre personnel)

A noter qu’il y a la possibilité pour plusieurs personnes d’obtenir l’ACCRE si elles détiennent à elles toutes plus de 50% des parts, qu’au moins une d’entre elles ait la qualité de dirigeant.

Pour en bénéficier il faut être :
– Personnes âgées de 18 à 25 ans,
– Personnes âgées de 26 à 29 ans non indemnisées ou reconnues handicapées,
– Demandeur d’emploi bénéficiant de l’ARE ou de l’ASP
– Percevoir le RSA, l’allocation de solidarité spécifique (l’ASS) ou l’allocation temporaire d’attente (Ata),
– Personne salariée ou licenciée d’une société en liquidation judiciaire ou en redressement judiciaire, et qui veut reprendre cette entreprise
– Créateur ou repreneur d’une entreprise en ZUS
– Demandeur d’emploi non indemnisé, mais inscrit plus de 6 mois sur les 18 derniers mois

Pour faire la demande :
Vous devez faire la demande auprès du CFE, le centre de formalité des entreprises.

L’ARCE

Les bénéficiaires de l’ACCRE peuvent également bénéficier de l’ARCE (l’aide à la reprise ou la création d’entreprise)
Elle s’adresse à ceux qui perçoivent encore des indemnités. Cela pourra être soit une aide financière versée en deux fois soit le maintien partiel des allocations.



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*